Lorsqu’on désire devenir rédacteur web professionnel, la première chose à faire est de se former. La seconde est de chercher une plateforme de rédaction rémunérée. La plupart des rédacteurs sont passés par là. Je vous propose de découvrir en quoi une telle plateforme consiste.

Qu’est-ce qu’une plateforme de rédaction rémunérée ?

Dans cet article, je vais vous parler des plateformes de rédaction web. Quel est le principe ? Si vous êtes rédacteur web en devenir, il vous faut avant tout vous exercer à écrire. Et quoi de mieux que de commencer à rédiger tout en étant rémunéré ?

Voici quelques plateformes sur lesquelles vous pouvez jeter un coup d’œil :

  • textmaster ;
  • scribeur ;
  • greatcontent ;
  • redactiweb ;
  • textbroker ;
  • etc.

Pour commencer, il vous suffit donc de vous inscrire sur une ou plusieurs de ces plateformes puis de répondre aux annonces qui s’y trouvent. Étant donné que les aspirants rédacteurs sont nombreux et qu’ils n’ont malheureusement pas toujours un niveau suffisant, parfois les plateformes vous demandent de leur envoyer un article test lors de votre inscription. La toute première fois que j’ai envoyé un article test, je ne connaissais pas les codes de la rédaction web. Résultat : ma demande a été refusée. En effet, souvent, vous pouvez être rejeté pour une faute d’orthographe ou pour une simple balise manquante. C’est pourquoi je vous conseille donc fortement de vous renseigner auparavant sur la façon de rédiger pour le web. L’idéal est de suivre une formation.

Une fois que votre test a été envoyé, il vous faudra être patient. Vous devrez parfois attendre plusieurs semaines avant d’avoir une réponse (en particulier pour Textbroker). Ensuite, certaines plateformes vous donnent un nombre d’étoiles qui correspondra à votre rémunération. D’où l’intérêt de bien travailler son article test même s’il n’est pas payé.

Quels sont les tarifs des plateformes de rédaction web ?

Ne vous attendez pas à bien gagner votre vie en écrivant pour ce type de plateforme. Elles sont parfaites pour se faire la main, mais n’y restez pas des années. Pourquoi ? Tout simplement car leur tarif est souvent très bas. Il faut comprendre qu’elles prennent une commission sur un tarif déjà largement évalué à la baisse. Le prix d’une prestation est généralement comptabilisé au mot. Personnellement, le plus bas que j’ai accepté est environ un centime d’euro par mot, ce qui fait 1 euros pour 100 mots… Et le plus que j’ai gagné me demanderez-vous ? Environ 2 centimes par mot pour un niveau 5 étoiles… Imaginez le nombre de textes à rédiger pour obtenir un SMIC ! Vous comprenez maintenant pourquoi je vous déconseille de vous y attarder.

Attention, pour récupérer l’argent durement gagné, il vous faut être déclaré en tant qu’autoentrepreneur et avoir un numéro de SIRET.

Est-ce que ça vaut la peine de s’y inscrire ?

En voyant les tarifs particulièrement bas que je vous ai indiqués, vous vous demandez peut-être si ça vaut vraiment la peine de tenter l’expérience. Je pense que oui. C’est particulièrement intéressant pour apprendre à écrire vite sur tout et n’importe quoi. Un autre des avantages principaux est qu’il n’y a pas à chercher soi-même des clients. Sur certaines plateformes, vous pouvez même être directement contactés par eux.

Après quelques mois passés sur ces plateformes quel est mon bilan ? Personnellement, j’y ai gagné de la confiance en moi. Tous mes clients via ce biais ont été satisfaits, ce qui m’a donné envie de réellement prospecter auprès de ceux qui ont les moyens de me payer correctement. De plus, j’ai la chance d’avoir suivi la formation de Lucie Rondelet et d’avoir obtenu une note supérieure à 4 à la fin, ce qui m’a donné l’opportunité de m’inscrire sur la RedacDuWeb. Cette plateforme de rédaction créée par Lucie uniquement pour ses élèves permet de proposer ses services à un tarif qui correspond à ses compétences. Elle permet également de proposer des produits clé-en-main (articles, ebook, etc.).

Pour améliorer vos compétences en SEO, je vous conseille la formation Rédacteur+++ que j’ai moi-même suivie. L’inscription est ouverte jusqu’au 25 mai à 23h59. Vous pouvez déjà commencer par tester vos connaissances en référencement naturel en téléchargeant la checklist de Matthieu Verne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.