Remettez-vous souvent les choses à plus tard ? Alors que nous pouvons aborder certains projets avec enthousiasme, certaines tâches nous laissent paralysés par l’inertie, en regardant nos échéances approcher alors que nous nous demandons comment nous forcer à aller de l’avant. Cela vous semble familier ? Mais savez-vous réellement ce qu’est la procrastination et pourquoi nous le faisons ? Dans cet article, nous examinerons cela plus en détail et verrons plusieurs façons de lutter contre la procrastination.

Qu’est-ce que la procrastination ?

La procrastination est l’acte de retarder ou de reporter des tâches jusqu’à la dernière minute, ou au-delà de leur échéance. Peu importe à quel point vous êtes bien organisé et engagé, il est probable que vous vous soyez retrouvé à gaspiller des heures dans des activités insignifiantes (regarder la télévision, mettre à jour votre statut Facebook, faire des achats en ligne) alors que vous auriez dû passer ce temps à travailler. La procrastination est souvent confondue avec la paresse, mais elles sont très différentes. La procrastination est un processus actif : vous choisissez de faire autre chose au lieu de la tâche que vous savez devoir faire. En revanche, la paresse suggère l’inactivité et une réticence à agir. La procrastination implique généralement d’ignorer une tâche désagréable, mais probablement plus importante, au profit d’une tâche plus agréable ou plus facile. Mais céder à cette impulsion peut avoir de graves conséquences. Que vous remettiez la fin d’un projet à plus tard ou que vous ignoriez les tâches ménagères, la procrastination peut avoir un impact majeur sur votre travail et votre vie. Cela peut entraîner une réduction de la productivité et vous faire rater la réalisation de nos objectifs. Si vous procrastinez sur une longue période, vous pouvez devenir démotivés et déçus par votre travail, ce qui peut conduire à la dépression et même à la perte d’emploi, dans des cas extrêmes.

Pourquoi remettre à demain ce qu’on peut faire aujourd’hui ?

Vous devez comprendre les raisons pour lesquelles vous procrastinez avant de pouvoir commencer à vous y attaquer. Il existe de nombreuses causes de procrastination. Par exemple, les gens procrastinent souvent parce qu’ils ont peur d’échouer et ne se sentent pas capables d’assumer la tâche qu’ils ont à accomplir.

Voici 8 causes principales de la procrastination :

  • peur de l’échec ;
  • tâches trop difficiles ;
  • manque de confiance ;
  • manque de concentration ;
  • manque d’énergie ;
  • tâches qui ne sont pas passionnantes ;
  • perfectionnisme ;
  • manque de motivation.

Comment s’en sortir ?

Voici quelques stratégies concrètes que vous pouvez commencer à utiliser dès aujourd’hui pour vous lutter contre la procrastination.

Reconnaître que l’on procrastine

Pour arrêter de procrastiner, commencez par reconnaître que vous le faites. Reconnaître que vous procrastinez vous aide à identifier les raisons pour lesquelles vous le faites. La procrastination se produit souvent lorsque vous vous fixez des objectifs impossibles et que vous vous sentez dépassé par tout ce que vous avez à faire pour atteindre vos objectifs. Vous pouvez également remettre à plus tard parce que vous trouvez le travail ennuyeux et que vous voulez éviter de le faire. Une fois que vous avez compris les causes de votre procrastination, vous pouvez les éliminer une par une.

Avoir un objectif motivant

La procrastination peut survenir si vous n’avez pas d’objectif clair et une raison pour laquelle vous voulez atteindre cet objectif. Lorsque vous vous fixez des objectifs passionnants et motivants, vous aurez moins tendance à procrastiner. Il est facile de remettre à plus tard lorsque vous n’avez pas de clarté sur vos objectifs et un plan quotidien pour les atteindre. Il est important d’avoir une raison profonde et claire pour laquelle vous voulez atteindre vos objectifs. C’est cela qui vous poussera à agir, même lorsque vous ne le souhaitez pas.

Diviser le travail en petites tâches spécifiques

Un projet vaste et complexe peut être accablant. Vous sentir dépassé par votre objectif peut vous paralyser et vous empêcher d’agir. Au lieu de cela, fixez-vous des mini-objectifs. Le diviser en petites tâches peut faire diminuer votre résistance à l’affronter. Si vous craignez une tâche pour une raison quelconque, envisagez de ne travailler que 5 minutes et arrêtez-vous. Lorsque vous commencez à travailler, la peur s’estompe et vous prenez de l’élan pour continuer et terminer le travail. Faire le premier pas vous aide à vaincre la résistance et vous commencez à voir différemment les choses qui semblaient impossibles auparavant. Au fur et à mesure que vous terminez chaque étape, vous vous sentirez probablement plus énergique et motivé pour en faire plus.

Se récompenser

Au fur et à mesure que vous terminez chacune de ces petites étapes, le sentiment de satisfaction et d’accomplissement que vous ressentez peut être sa propre récompense et peut créer sa propre motivation pour passer à l’étape suivante. Cependant, vous pouvez parfois bénéficier d’une récompense supplémentaire. Dans ces cas, vous pouvez par exemple vous offrir de petites récompenses à chacun de vos petits pas, ou une plus grande récompense lorsque vous en faites plusieurs. Vous redoutez peut-être la tâche en elle-même, mais la récompense de l’autre côté peut vous motiver à vous lancer ! Allez voir un film, célébrez des étapes importantes avec des amis, faites des choses que vous aimez lorsque vous terminez vos tâches.

Éliminer les distractions

Si vous voulez arrêter de procrastiner, minimisez les distractions. Lorsque nous ne savons pas pourquoi nous faisons ce que nous faisons, nous sommes distraits et trouvons des choses moins importantes à faire. Émissions de télévision, conversations avec des amis, collations, ces activités peuvent soudainement devenir irrésistibles ! La distraction provoque la procrastination. Une partie de la solution est de regarder ces choses qui apparaissent comme des distractions tentantes et de les utiliser plutôt comme récompenses ! Dites-vous simplement que tout ce que vous préférez faire peut être votre récompense une fois que vous aurez terminé une partie de votre travail.

Pour apprendre à gérer votre temps, je vous invite découvrir la formation du Québecois Matthieu Desroches : Maîtriser et optimiser son temps. Avant de vous engager, découvrez l’extrait gratuit de la formation en cliquant sur ce lien. Vous aurez accès à 3 leçons complètes de la formation avancée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.